LES IMAGES

tel un vagabond de l'image, Patrick Wack s'amuse à capter l'éphémère. Sans artifice technique (aucune retouche n'est effectuée) il nous ouvre une porte sur ce qui est ou ce qui n'est pas. Les titres souvent déroutants suggèrent un sens possible de l'image. Signe distinctif du travail de Patrick Wack : au coeur du tableau, une image récurrente qui par son expansion crée le visuel final. Chaque visuel est réalisé en pièce unique (tirage pigmentaire sur dibond de 50x70 cm à 75x100 cm) .

 

 

THE IMAGES

Like a roaming soul, Patrick Wack enjoys capturing a fleeting and short-lived reality. With no image manipulation (no editing is performed) but with a refined eye, he opens a door on what is or what is not. His puzzling titles often suggest one possible image read. The distinctive sign of Patrick Wack’s work: a recurring image placed within the image frame, which by expansion creates the final visual. There is only one édition for each piece (pigment print on dibond from 20x28 inches to 29x39 inches).

 

  

LES POEMES : "CARNETS LONGS NOIRS"

Le petit coin où j’élucubre, il est fatras, il est famine, il est bateau
et puis chinois, il est macabre et puis comique, il est balourd, il est gracile,
il est de chair, il est de peau, il est de fond ou fait surface, il est tordu,
il est tout droit, il est de l’or et de l’étain, il est de tout, il est de rien,
et tant de rares choses encore.

Il est l’amour contre la mort.

Il est tout ça, tout sale…mon petit coin en devenir, qui fut de brique et de
breloque, qui est bancal et puis bancroche… sera bientôt ce qu’il sera.
Le petit coin où j’élucubre, qui est multiple et puis psyché,
renvoie vos multiplicités…