19. De la nuit à l’aurore (1977)



CHAIR TERRE

C’est un gentil fagot de chair
le champ vieilli de tous ses os

il plisse au fur et à l’envers
des ans qui chient dans le cerveau

c’est un soufflet de pensées mortes
le vieux chandail des côtes à nu

il tremble autour de ses taies brunes
des caves qui vont le coiffer

c’est un brouillard de vie défunte
le jour assis de ses désirs

il glisse à l’angle des mémoires
et coud dans son corps des lueurs

c’est un joli fichu de terre
le tas moisi de tous ses os

il poudre à mesure des hivers
les ans qui puent dans le cerveau


mercredi 11 mai 1977