19. De la nuit à l’aurore (1977)



FEE DE HANCHES

Ma douce fée de hanches
feule
fend le vent de bonds en bonds
bondis au bout des ballets de la rime
ranime feu ma fée de fils en l’air

le souffle pleut de sa bouche en
cul de poule
et pond des oeufs qui font rouler les hanches de
ma fée d’orage aux hanches douces

pousse
la frousse au feu du loup baveux
veule
et lie la fée aux voeux enfouis
chastes
sous les filets des faucheux

la ligne bleue des hanches de ma fée
flotte à l’envie des ventres démembrés
fiche
ses couilles d’âme d’homme
dans le derrière ailé des anges dispendieux

sale
la boue qui mouille dans le ciel
les peaux des nuits chocolatées

ma douce fée de hanches meules
fait lever dans le sang tous les hymnes
de ma fée tous les psaumes à ses hanches
de la fée callipyge à ma bouche
touche l’art de ses hanches douce fée


mercredi 11 mai 1977