3. Cris (1970 – 1971)



C’EST LA FINE FLEUR

C’est la fine fleur pourrie

de ses tiges arrondies
glissent sucres satinés
de ses lèvres retroussées

c’est la fine fleur fumier

décharnée dans le charnier
une odeur de champ rancie
fécation d’âme racie

c’est la fine fleur putain
allongée sur le chemin
psalmodiant les orgastiques
de ses saletés mystiques

c’est la fine fleur aqueuse

chavirée dans ses muqueuses
sur les corps déchiquetés
des fillettes déchirées

c’est la fine fleur trempée
dans la nuit coagulée
d’une femme cramoisie

c’est la fine fleur et puis

comme une âme fait du bruit
sur le toit du fossoyeur
enroulée dans sa laideur

c’est la fine fleur


mardi 16 décembre1970