26. Erzastres (1979)



VIEILLE FEMME

Vieille femme au shako de névé

tes mains disent une histoire plus tragique
et ton corps hébété qui vadrouille
n’a plus rien à graver que sa mort

tes mots s’oublient ou se culbutent
l’usure d’esprit fait que la source
donne une envie d’y remonter

les mois ne se retroussent pas
ni toi jusqu’aux souvenirs bas
dans l’ordre des perles enchaînées

tes joies sont l’écho du passé
la lettre et l’encre des crevés
la trace où la vie se déploie

tes rages sont de vieux péchés
des cages que le jour remblaie
à l’age où tu seras sonnée

vieille femme au shako de névé


samedi 6 octobre 1979