27. Salut John (1979 - 1980)



12 – A LOVE SUPREME

A LOVE SUPREME

L’amour suprême
l’amour suprême
l’amour suprême
amour suprême
amour suprême
amour suprême
dans les fondrières infinies
dans les photons originels
les chiens ailés de la fourrière
les canidés universels
pissent en jappant de joie sur Dieu
ou plus précisément sur ses
jambes
vides
ils n’ont plus d’os dans leur cervelle
ils sont rongeurs de manivelle
et qui jadis faisaient ronfler
les pistons fous de la fusée
machine suprême à toucher
L’amour suprême
l’amour suprême
l’amour suprême
amour suprême
amour suprême
amour suprême
dans les rapières teintes à la nuit
dans les poussières excrémentielles
les anges qui battaient de l’aile
ont avalé des filets d’air
sont remontés à la surface
des bulles en v des jus solaires
d’amour suprême
d’amour suprême
d’amour suprême
amour suprême
amour suprême
amour suprême
dans la musique et les baisers
voyagent dans l’immensité
éclairent avec un oeil saoulé
tout les ténèbres et les camés
tous les bas-fonds de la pensée
tous les couteaux de la sale haine
tous les fagots de la marée
tous les morceaux de la curée
tous les berceaux d’enfants ratés
tout est feu blanc dans la source et
le psaume a pris dans le palais
le cri du souffle inépuisé
le chant d’accord quasi parfait
d’amour suprême
d’amour suprême
d’amour suprême
amour suprême
amour suprême
amour suprême


jeudi 24 janvier 1980