5. Fièvres (janvier – avril 1974)



LE FEU

Je suis le feu glouton
l’ogre des gorges rondes
l’incube des charpentes
la ruine des amours

je suis le forgeron
des bulles croustillantes
des ballades paniques
des fêtes mâchurées

je suis le feu frisson
l’orage des paliers
l’angoisse des étages
le vertige aux fenêtres

je suis le marmiton
des soupes carboniques
des panses farfelues
des grandes architectures

je suis le feu fripon
la bouche des fissures
le souffle des jupons
la jupe des césures

je suis l’exhalaison
des plastiques interlopes
des plaintes avinées
des perles délébiles

je suis le feu fécond
les pommes sous la braise
la vierge érubescente
l’ange d’épidémie

je suis la floraison
des forces révélées
des grimaces déchues
des douleurs impeccables

je suis le feu bouffon
les glaces englouties
les ivresse fanées
le crucifix de cendres…

je suis le feu fini


mardi 26 février 1974