30. Aurifère (1981)



ET LA VILLE EST

Et la ville est légère
tout s’y lave et s’aère
dans l’eau à ras de terre
qui mousse

et la vie est sorcière
tout est dans la chaudière
un cri mou de vapeur
hurlante

et le gris est la peur
toute enfouie dans la mère
les quatre fers en l’air
cloués

et l’horloge est roulante
dans les voix et les ventres
les corps font des musiques
sanglantes

et la ville est l’amour
tout y bave et se serre
dans des cages à lumière
aveugles


1981