32. C’est le bouquet (1995-2005)



TAXIS D’ACIER

Au dessus des nuages il n’y a plus de dieux
mais des taxis d’acier avec des ailes bleues

des rêves étirés sur le ciel
le goût dans la bouche du miel

celui que le jour donne aux yeux
où dansent les leurres et le feu

roule et gronde dans les coeurs
tangue dans la voix qui pleure

de la chanteuse poudrée d’or
de la terre noire et des rois morts

et la rumeur des mers s’allonge
comme une langue au fond et plonge




dans le palais de la cité
dans la mémoire des vents salés

au dessous des nuages il n’y a plus de dieux
mais des taxis d’acier avec des larmes bleues


mardi 18 avril 2000