2. Nuibres (1968 - 1969)



HEUREUSE LUNE VA

La lune rousse dort
chaque fois que la nuit tombe
elle dort
rousse n’est pas sa couleur de toujours
mais ce soir
si…

un quartier d’orange
un quartier de pauvres
par exemple
ne valent pas ma lune rousse
mais c’est la votre aussi
c’est le cadeau de tous …

elle sait coucher sa lumière
sur le monde
et même quand un nuage
ou plusieurs
la cache à la terre
elle se met dans son corps…

je vous dis qu’elle pleurniche pour n’importe quoi
je vous dis qu’elle sourit pour
un baiser
je vous dis qu’elle pose un oeil indiscret sur
la femme qui se deshabille
et la femme ne rougit pas…

je vous dis qu’elle pâlit pour un moribond bientôt mort
je vous dis qu’elle en fait des choses
et moi je ne fais rien
l’autre jour j’ai voulu
éclaircir un peu les ténèbres
j’ai tout noirci…

un autre jour encore j’ai tant pleuré que j’étais ridicule
une fois même j’ai tant serré
je l’aimais tant
qu’elle s’est effritée dans mes bras
je vous dis que j’en fais des choses
de travers…

heureuse lune va …


lundi 15 juillet 1968